La Bourgogne n’est pas un unique et grand vignoble, mais le nom d’une région qui en contient plusieurs : le Chablisien, la Côte d’Or (formée par la Côte de Beaune et la Côte de Nuit), la Côte Chalonnaise, le Mâconnais et le Beaujolais qui est académiquement apparenté à la Bourgogne, mais qui diffère de celle-ci par la taille, le style, le sol et les cépages.

Cependant, en dépit de sa célébrité et de ses richesses anciennes, la Bourgogne donne une impression de simplicité et de rusticité.

La plupart des grands domaines bourguignons, qui appartenaient jadis à l’Eglise, ont été divisés à l’époque napoléonienne; il en résulte ainsi une mosaïque de petites parcelles. En effet, la propriété moyenne est peut-être plus grande qu’autrefois, mais elle ne dépasse guère les six hectares, ce qui explique la rareté de certains vins, et plus particulièrement, les grands vins de la Côte de Nuit et de la Côte de Beaune.

Il existe au total près de 100 appellations contrôlées en Bourgogne.

Fondée sur ces appellations géographiques, on trouve une classification de la qualité qui est une œuvre d’art en soi. D’ailleurs, les climats de Bourgogne sont désormais inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.